Le Pictorialisme, courant artistique européen

Comme toute forme d’art, la photographie connaît des évolutions. L’émergence de nouveaux courants à chaque période de son histoire, depuis sa découverte, et la recherche de nouvelles techniques, permettent à la photographie de s’enrichir. Le Pictorialisme est un des courants de la photographie d’art qui a marqué un tournant dans son histoire.

Le terme « Pictorialisme » dérive du mot anglais « picture » (image), et désigne un courant artistique européen qui s’est développé entre 1890 et 1914. Ce courant décline après la Seconde Guerre mondiale.

Une nouvelle forme d’expression artistique

Le Pictorialisme occupe une place charnière dans l’histoire de la photographie. Considérant la photographie comme un mode d’expression artistique à part entière, les tenants du pictorialisme ont œuvré pour faire figurer la photographie parmi les Beaux-Arts.

Ce qui caractérise le pictorialisme c’est qu’il se situe entre la photographie et la peinture. Les photographes de ce courant s’inspirent notamment de l’histoire de la peinture occidentale et d’artistes aussi divers et esthétiquement éloignés que Vermeer et Degas, pour réaliser leurs œuvres.

Ils travaillent également à transformer le réel à l’aide d’artifices techniques comme le flou, le clair-obscur ou le cadrage tronqué. Par ailleurs, dans le processus de développement de leurs photographies, ces artistes interviennent manuellement en utilisant des papiers spéciaux et en retouchant leurs clichés directement sur les négatifs.

Le Pictorialisme se développe rapidement à travers l’Europe grâce au succès de clubs de photographie amateurs comme le Linked Ring à Londres, le Photo-Club à Paris, le Wiener Camera Club à Vienne et le Gesellschaft zur Försderung des Amateurs à Hambourg. De même que les nombreuses expositions photos qui s’organisent, calquées sur le modèle des expositions de peintures, contribuent à sa diffusion.

De plus, ce mouvement engendre la critique photographique, avec la création de revues consacrées à la photographie comme Le Monde de la Photographie, Photo-gazette, Le Photogramme, ou La Revue de Photographie.

C’est en 1902 que le Pictorialisme acquiert une véritable dimension internationale grâce au photographe américain Alfred Stieglitz qui fonde l’association Photo-Secessions à New-York et la revue Camera Work en collaboration avec Clarence White et Edward Steichen.

Le développement de telles institutions et de tels médiums à travers le monde, contribuent à ce que la photographie acquière le statut artistique d’œuvre d’art, et d’être reconnue comme un art à part entière lorsqu’éclate la Première Guerre mondiale.

photographers